CAROLUS DURAN.jpg

Carolus-Duran (Lille 1837 - 1917 Paris)

Portrait de Monsieur des Renaudes

Huile sur bois

23,4 x 14 cm

Signé en haut : Carolus-Duran

Dédicacé, situé et daté en bas : A mon ami des Renaudes. Vevey 1er Août 82

Né dans une famille modeste de Lille, Charles Auguste Émile Durand se forme d’abord dans l’atelier du peintre François Souchon. Il poursuit sa formation à Paris grâce à une bourse de son département natal. Il obtient le prix Wicar en 1862 et part quatre ans à Rome, pensionnaire de cette fondation. Avec plus d’aisance financière, Carolus-Duran aurait sans doute fait le choix de rester à Paris avec ses amis Degas, Fantin-Latour, et Manet à l’heure où naissait la peinture moderne. Après un passage en Espagne, il revient en France complètement bouleversé par la découverte des œuvres de Velasquez. 

Remportant de grands succès aux Salons avec ses portraits, il se spécialise dans ce genre jusqu’à devenir le plus demandé des portraitistes de la haute société parisienne. Cet art, il l’enseigne dans son atelier où se pressent les jeunes peintres du monde entier tel que Joachim Sorolla ou John Singer Sargent. Proche du cercle des impressionnistes tout en sachant rester conventionnel et dans le goût de l’Académie, Carolus-Duran accédera à tous les honneurs jusqu’à devenir, en 1905, directeur de l’École française de Rome.

En 1880, il peint le portrait d’Elisabeth Sachs Comtesse Borye des Renaudes. Est-ce à cette occasion qu’il fait la rencontre de son mari, Adrien Borye des Renaudes ? Impossible de le savoir, mais deux ans plus tard, les deux hommes sont amis comme le mentionne la dédicace en bas de ce portrait. Cette image, peinte sur le vif avec assurance et rapidité, dans un savant jeu de réserves, est une belle expression de sa facture libre et de son talent de coloriste.

Fig 1 : Portrait de la comtesse Borye des Renaudes, 1880,

130.5 x 90.5 cm, Musée Singer Laren, Pays-bas.

Pour toute demande d'information complémentaire,

n'hésitez pas à nous contacter

5cad93bc-2621-207f-fed6-8ab374558722.jpg