galerie Charvet-66135 copie.jpg

Adrien Dauzats (Bordeaux 1804 - Lyon 1888)

Tombeau d'Edouard le Confesseur, à l'Abbaye de Westminster

Huile sur toile

76 x 88 cm

Provenance : N°82 vente Dauzats, 1-4 février 1869, Paris, Hötel Drouot (Cachet de la vente au verso)

Oeuvre en rapport : 

Adrien Dauzats, L’intérieur de l’Abbaye Westminster avec le tombeau d’Edouard le Confesseur, huile sur toile, 43 x 53 cm, vente anonyme du 24 mars 2010, à Paris, Drouot, Tajan, lot 127

Après avoir débuté ses études d’art auprès de sa famille, comme peintre de décors de théâtre, Adrien Dauzats se rend à Paris où il devient l’élève du paysagiste Michel Julien Gué. 

Proche des milieux romantiques, Adrien Dauzats compte parmi ses familiers Eugène Delacroix, Victor Hugo et Alexandre Dumas. De par ses sujets, il est aussi associé au courant orientaliste. Partout où il se rend, Dauzats s’attache à représenter l’architecture, dans des dessins, des aquarelles ou des peintures dont la précision confère à ses oeuvres une valeur documentaire. Plusieurs fois, Adrien Dauzats visite Londres en compagnie du Baron Taylor.

En 1835, alors qu’il rend visite à son imprimeur, le baron recommande à Dauzats d’aller à Westminster et d’y peindre « la chapelle de Westminster si cela vous convient, et même celle de Windsor si cela vous convient encore ».

Notre tableau apparaît dans le catalogue de la vente après décès de l’artiste parmi les oeuvres inachevées. Mais peut-être doit-on plutôt y reconnaître un choix stylistique du peintre pour cette oeuvre très esquissée. 

Par endroits la matière semble rapidement brossée sur le fond clair. Mais tout concourt à créer un contraste entre la lumière froide de gauche et la lumière chaude et orangée des chapelles de droite inondées de soleil, dont les rayons atteignent au centre le tombeau. Grand amateur d’intérieurs d’églises, l’artiste nous livre avec ce tableau un bel exemple de sa virtuosité et de la fougue toute romantique qu’il insuffle au traitement rapide du sujet.

 

 

 

 

 

 

Prix sur demande

Pour toute demande d'information complémentaire,

n'hésitez pas à nous contacter