IMG_3321.JPG

Charles Delaye (1793 - )

La Marée montante

Huile sur toile

Signé en bas à droite : Delaye

61 x 50,5 cm

Parfait exemple de la peinture romantique, notre tableau représente une scène tirée du roman historique de Walter Scott, L’antiquaire. Charles Delaye décide de figurer le moment le plus intense et dramatique du livre : une jeune femme écossaise, Miss Wardour, et son père, Sir Arthur sont prisonniers des flots dans une grotte. La marée montante est menaçante et les héros se laissent au désespoir, sachant leur fin proche. La jeune femme est évanouie et son père s’abandonne au désespoir.

 

Charles Delaye délaisse parfois son genre de prédilection, le paysage, pour des œuvres d’inspirations littéraires. La nouvelle sensibilité du romantisme bouleverse les sujets abordés par la peinture de cette époque. Les écrivains anglais comme Byron, Shakespeare ou Walter Scott deviennent des sources d’inspiration pour de nombreux peintres. Walter Scott permet à Delaye d’élargir les sites géographiques des paysages peints, de choisir des scènes tragiques chargées d’émotions humaines.

 

Le paysage de la grotte est ici plein de mystère. Charles Delaye anime sa toile de violents contrastes d’ombres et de lumières, tout en jouant sur les touches de rouge des vêtements des héros. La représentation de la nature révèle les personnages à eux même.

 

Ce sujet Walter Scottien a connu un succès important tout au long du XIXème siècle. Camille Roqueplan l’a traité dans Sa marée d’Equinoxe au salon de 1827 et Victor Hugo reprend ce thème tragique dans Le Rayon Vert en 1882.

 

 

Acquis par le Musée de Strasbourg

Pour toute demande d'information complémentaire,

n'hésitez pas à nous contacter